Deux bonnes raisons de se rendre au Musée Galliera le 28 septembre prochain, le musée de la mode parisien rouvre ses portes et cela mérite déjà de le détour. Fermé depuis 2009 pour cause de travaux de remise aux normes de sécurité et d’accessibilité, et rénové, il accueille la première rétrospective dédiée au créateur qui sublime les femmes, Azzedine Alaïa. Mise en scène par le designer Martin Szekely, l’exposition Alaïa présente le parcours du créateur à travers une sélection de 70 pièces fortes.

9f8a4466aed8965e54a6a8faa65567bc

Azzedine-Alaïa-Groninger-Museum

Groninger Museum


Né à Tunis et arrivé à Paris dans les années 1950, Azzedine Alaïa lance sa première collection à son nom en 1979, soutenu par son ami Thierry Mugler. Sa maîtrise du vêtement et sa réinvention de la silhouette féminine, influencées par ses études de sculpture aux Beaux Arts de Tunis, attirent des clientes aussi prestigieuses qu’Arletty, Louise de Vilmorin ou encore Greta Garbo. Ami des plus célèbres mannequins dont Stéphanie Seymour et Naomi Campbell, il est rapidement remarqué puis « adulé » par les magazines de mode pour ses créations le plus souvent sexy. Aujourd'hui, les plus belles femmes du monde se laissent toujours séduire par ses créations, de Marion Cotillard, à Rihanna et même Michelle Obama.

 

Naomi-Campbell-wearing-Azzedine-Alaïa-dress-by-Willy-Vanderperre-vogue


f0ef7fb6a535849a49127d65bab9289f

Azzedine Alaïa, collection automne/hiver 2013