Révolution dans les boutiques ! Le client a désormais l'opportunité de ne pas se faire "déranger" par les vendeurs, autant que de faire savoir qu'il attend de l'aide et des conseils. Avoir le choix plutôt que d'éviter furtivement les vendeurs entre les rayons, de refuser poliment (ou pas) leur aide et de ne plus oser les regarder si on a une question sur la composition d'une crème, se débrouiller seul et acheter n'importe quoi .. C'est terminé !

clinique-lauder-bracelets-marketing-communication-mdelmas

Sur son stand des Galeries Lafayette, la marque Clinique bouscule les codes et vient au secours des clients en développant les bracelets à message. Le but est d'annoncer par un code couleur la manière dont on veut être, ou non, abordé. Concrètement, en arrivant dans le magasin, un présentoir contenant 3 types de bracelets, vous accueille et dans lequel vous n'avez qu'à piocher et faire votre petit tour.

be5e2902-45b7-11e1-a105-c91610fec8e3

Chacune de ces 3 couleurs correspond à un état d'esprit :

- Vert : la cliente a le temps et souhaite qu’une vendeuse la conseille.
- Rose : la cliente ne veut pas qu'on la dérange.
- Blanc : la cliente n’a pas beaucoup de temps et veut être conseillée immédiatement.

Une formidable idée marketing qui répond exactement aux attentes des consommateurs, et permet de donner vie à une publicité pertinente et durable, car la plupart des clientes repartent avec !
Ce concept s’appelle "Services As You Like" et a été instauré aux Etats-Unis par Clinique en 2010.


Pour aller plus loin, je vous laisse lire l'analyse de L'Oeil by Laser, spécialiste des tendances de consommation :

187_MARKETING_humeur-client-p"Anecdotique en apparence, mais très innovante, l’initiative de Clinique aux Galeries Lafayette suggère une piste originale pour renouveler les habituelles relations clients-enseignes. Quand toutes les enseignes forment leur personnel pour répondre le plus justement possible aux attentes de leurs clients et faire qu’il ne soit pas perçu comme intrusif, Clinique inverse la logique. Avec ses bracelets dotés de messages, ce sont les clients qui, simplement et sans avoir d’efforts particuliers à faire, informent de la manière dont ils veulent être traités. Une nouvelle facette du pouvoir du consommateur prend ici forme. Après avoir segmenté leur offre par catégorie produits puis par destinations, les enseignes ne pourraient-elles pas, demain, la qualifier par le service attendu par leurs clients ?"

Capture d’écran 2012-02-03 à 12